Get Adobe Flash player
Home Message Planches publiques La Franc-Maçonnerie en Amérique Latine

postheadericon La Franc-Maçonnerie en Amérique Latine

Message - Planches publiques

La Commémoration du Bicentenaire des indépendances de pays latino-américains est une occasion de prendre connaissance de l'influence de Francs-Maçons dans les processus d'indépendance ibéro-américains.

Dès le 19ème siècle, la Franc-Maçonnerie a été un acteur important dans l'indépendance des pays sud-américains vis-à-vis des couronnes espagnole et portugaise.

On porte la contribution de la Franc-Maçonnerie à l'avènement des états indépendants et républicains grâce à une forte communication entre les Loges de l'époque qui a favoriser les échanges d'idées et sans doute les manières de faire. C'est ainsi que les principes fondamentaux de la Maçonnerie se retrouvent dans les actes fondateurs des pays comme le Mexique, le Venezuela et Cuba.

Parmi les personnalités qui ont accompagnées ou conduits les processus d'indépendance, ont trouve les Francs-Maçons suivants :

  • José de San Martin, contributeur aux indépendances de l'Argentine, du Chili et du Pérou
  • Manuel Belgrano pour l'Argentine
  • Simón Bolivar pour la Bolivie, la Colombie, l'Equateur, le Venezuela, le Pérou et le Panama
  • Francisco de Miranda pour le Venezuela, aussi acteur de l'indépendance des USA
  • Bernardo O'Higgins pour le Chili
  • Antonio José de Sucre pour l'Equateur et le Pérou
  • José Bonifacio de Andrada e Silva pour le Brésil
  • Francisco de Paula Santander pour la Colombie

 

Une fois les indépendances des pays acquises, d'autres Francs-maçons et hommes d'état ont œuvrés pour mettre en place des Républiques, comme Benito Juarez (Mexique), Eloy Alfaro (Equateur) et José Marti (Cuba).

Actuellement la Franc-maçonnerie latino-américaine est très active et elle fait face aux principaux défis du continent comme par exemple, l'intégration latino-américaine (volonté de créer une sorte d'Etats Unis d'Amérique du Sud), mais aussi des travaux d'amélioration de la démocratie, de la justice, d'accès à l'éducation, du travail et de l'environnement.

Malgré une langue commune qui peut donner une fausse impression d'unité, l'Amérique latine est constituée d'une mosaïque de cultures et de réalités sociales très différentes, rendant tâche ardue... mais pas impossible.

Le Brésil est actuellement le pays avec le plus grand nombre de loges. L'Uruguay abrite le siège de la « Confederacion Interamericana de Masoneria Simbolica » regroupant les Grandes Loges de tout le Continent.

 

Ressources Bibliographiques :

Paul Naudon, Histoire générale de la franc-maçonnerie.

Exposés de la XX Assemblée de la Conferencia Masonica Interamericana http://www.cmisecretariaejecutiva.org/ (site en espagnol)